Vous êtes ici : Nos conseils bio » Bien être » Techniques de Bien être » Le Yoga

Le Yoga

Par Ann-Charlotte Taudière

Le yoga est relativement récent dans le paysage occidental

Présentation

Le yoga est une technique assez récente en occident
Le yoga est relativement récent dans le paysage occidental, mais il y est fort bien établi : on peut suivre des cours dans des centres de loisir et des cliniques de santé, tant en région que dans les métropoles – des cours qui s’adressent aux enfants, aux personnes âgées, aux gens stressés, aux bien-portants, aux femmes enceintes, aux athlètes…

C’est que le yoga possède des caractéristiques qui conviennent à plusieurs : les cours se font généralement en groupe, dans un contexte sécuritaire et non compétitif ; il n’exige pas de compétences particulières ; il favorise presque instantanément la détente mentale et musculaire ; à moyen terme, il développe la souplesse et aide à régler plusieurs problèmes musculosquelettiques ; et une pratique régulière semble permettre de soulager des problèmes de santé sérieux et favoriser une meilleure santé générale.

Une partie d’un tout

Élaboré en Inde au fil de plusieurs millénaires, le yoga (dans son sens large) est une vaste méthode de développement personnel et une science de la pratique spirituelle. Il comprend plusieurs dimensions, dont les principales sont les suivantes :

  • La dévotion (bhakti yoga)
  • L’action juste (karma yoga)
  • La connaissance (jnana yoga)
  • La santé et la concentration par l’hygiène de vie et les postures (hatha-yoga)

Les cours de yoga annoncés sur les babillards et dans les journaux concernent le plus souvent cette dernière dimension, le hatha-yoga. Son rôle, dans la voie spirituelle traditionnelle, est de discipliner l’esprit et de garder le corps dans un état de santé optimal afin que la personne puisse méditer mieux et plus longtemps. Comme outils, le hatha-yoga a recours à des exercices respiratoires (pratique appelée pranayama) et à plus de 1 000 postures (appelées asanas); celles-ci portent souvent des noms évocateurs – l’arbre, la charrue, l’arc, le cobra, etc. – et leur niveau de difficulté est progressif. La célèbre posture du lotus (jambes croisées) qu’adoptent de nombreux méditants provient du yoga.

Les postures exigent des mouvements d’étirement, de flexion et de torsion qui favorisent la flexibilité de la colonne vertébrale, sollicitent les articulations, les nerfs et les muscles, et exercent une action sur tous les organes et les glandes. Le système digestif s’en trouve stimulé et la circulation sanguine, améliorée. De plus, maintenir une posture pendant un certain temps entraîne l’esprit à développer persévérance et concentration, et lui procure les bénéfices de la méditation.

Quant aux techniques respiratoires, elles demandent, par exemple, d’inspirer très lentement ou par à-coups, d’alterner de narine, de placer la langue de certaines manières, etc. Selon l’ayurveda (médecine traditionnelle indienne), la vie d’un être humain ne se mesure pas en jours, mais en nombre de respirations… L’objectif ultime des techniques respiratoires est de développer et de contrôler le prana, la « force vitale ».

Le yoga affirme qu’un corps sain est absolument essentiel pour l’évolution mentale et spirituelle. Comme disent les yogis : « La santé, c’est la richesse. La paix mentale, c’est le bonheur. Le yoga montre le chemin.La santé, c’est la richesse. La paix mentale, c’est le bonheur. Le yoga montre le chemin. »

Recherche et rédaction : Lucie Dumoulin

Les couleurs du yoga

Même si les postures classiques ont fait leurs preuves et demeurent les mêmes depuis des millénaires, le hatha-yoga continue d’évoluer et a pris différentes formes, surtout au cours du XXe siècle. Chacun des styles de yoga combine les postures, les exercices respiratoires et la méditation d’une façon plus ou moins énergique ou douce, animée ou calme. Voici les plus courants en Occident.

  • Ashtanga Caractérisé par la synchronisation de la respiration avec des enchaînements rapides de postures de plus en plus exigeantes; cela élève considérablement le métabolisme et la température corporelle. Excellent pour l’endurance. Aux États-Unis, on en a développé une forme particulièrement dynamique appelée Power Yoga.
  • Intégral Développé aux États-Unis dans les années 1960, il propose une intégration équilibrée des postures, de la respiration, de la méditation et de la relaxation. (Ne pas confondre avec l’approche spirituelle de Sri Aurobindo, appelée également yoga intégral.)
  • Iyengar Cours disciplinés et rigoureux où l’on insiste sur l’alignement des membres et, surtout, de la colonne vertébrale; très orienté vers la santé. Aucune connotation spirituelle, mais l’aspect méditatif est présent.
  • Kripalu Une danse du corps, de l’esprit et de l’énergie, avec une insistance sur les techniques respiratoires. Favoriserait particulièrement les systèmes cardiovasculaire, digestif et nerveux.
  • Kundalini Vise avant tout à éveiller la kundalini, l’énergie originelle curative. L’approche travaille sur la conscience méditative à travers des enchaînements de postures.
  • Sivananda ou Vedanta Les cours sont donnés par l’organisation Sivananda, dans ses propres centres; on y insiste sur la pensée positive, la méditation, la respiration, la relaxation et l’alimentation. Aspect spirituel très présent.
  • Viniyoga Se caractérise par l’intégration du mouvement à la respiration, et par un enseignement personnalisé qui s’adapte à chaque individu.

Quant au yoga prénatal, il s’agit de cours orientés sur les besoins spécifiques des femmes enceintes. L’instructeur choisit alors certains exercices (posturaux et respiratoires) pour aider celles-ci à surmonter les difficultés liées à la grossesse, faciliter les étapes de l’accouchement et favoriser le retour à l’équilibre corporel après la naissance. Les instructeurs peuvent avoir pratiqué dans l’un ou l’autre des mouvements cités plus haut.

Mentionnons aussi le yoga tibétain qui se pratique à l’aide de ceintures ou sangles pour maintenir le corps dans certaines postures, et qui favoriserait particulièrement la relaxation.

Pour tous

Bien que le yoga se situe, à la base, dans une pratique spirituelle et que certaines écoles développent particulièrement cet aspect, le hatha-yoga n’est pas une religion et peut être utilisé par n’importe quel individu, indépendamment de ses croyances, comme outil de santé et de guérison. Dans certains contextes, comme les cliniques de santé, les cours sont complètement dénués de références religieuses.

Aux Occidentaux qui affirment que les postures de yoga leur sont beaucoup plus difficiles qu’aux Orientaux, le maître Iyengar réplique toujours : « Existe-t-il un cancer britannique, un cancer italien et un cancer indien? Les souffrances humaines sont les mêmes, que l’on soit Indien ou Occidental. Les maladies sont communes à tous les êtres humains, et le yoga nous est donné pour guérir ces maladies. »

Applications thérapeutiques

Dans sa fiche sur le yoga, un site français de vulgarisation médicale écrit : « Le yoga n’est pas une thérapie au sens strict du terme. Il est néanmoins utilisé dans certaines affections touchant le système nerveux central et le système nerveux autonome (sympathique et parasympathique) comme la spasmophilie, l’anxiété, les troubles cardiovasculaires, les troubles du sommeil, etc. »

Un recueil américain rédigé à l’intention des médecins, le Clinician’s Complete Reference to Complementary & Alternative Medicine, a classé de la façon suivante les problèmes de santé pour lesquels le yoga serait indiqué.

Une thérapie idéale pour : maux de dos, constipation, hyperactivité, hypertension, insomnie et autres problèmes du sommeil, syndrome prémenstruel et douleurs menstruelles, problèmes respiratoires, arthrite rhumatoïde, stress.
Une des bonnes thérapies pour : arthrite, asthme, grossesse et accouchement, syndrome de fatigue chronique, douleur chronique, colite et maladie de Crohn, conjonctivite, diabète, emphysème, endométriose, problèmes gastro-intestinaux, maux de tête, maladies cardiaques, hémorroïdes, impuissance, syndrome du colon irritable, cancer du poumon, ménopause, santé mentale, sclérose en plaques, obésité et contrôle du poids, arthrose, ostéoporose, sinusite, apnée du sommeil.
Le Dr Andrew Weil, célèbre défenseur des approches psychocorporelles, recommande chaudement la pratique du yoga pour stimuler les mécanismes d’autoguérison. Il croit que le yoga peut aider dans les cas de syndrome de fatigue chronique, hypertension, fibromyalgie, insomnie, problèmes de mémoire, sciatique et arthrite rhumatoïde.



Pas encore d'avis

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*