Vous êtes ici : Nos conseils bio » Bien être » Techniques de Bien être » La Méthode Feldenkrais

La Méthode Feldenkrais

Par Ann-Charlotte Taudière

La méthode Feldenkrais, avec diverses autres approches, fait partie de l’éducation somatique. La fiche éducation somatique présente un tableau synthèse permettant de comparer les principales approches.

le corps est capable d’une époustouflante variété gestuelle dont l’efficacité repose, pour une bonne part, sur la mobilité entre les différents segments.

La méthode Feldenkrais est une technique de bien-être qui fait partie de l’éducation somatiqueD’un point de vue technique, le corps est capable d’une époustouflante variété gestuelle dont l’efficacité repose, pour une bonne part, sur la mobilité entre les différents segments. Mais l’être humain utilise généralement « une palette » limitée de gestes. Par ailleurs, il adopte souvent des postures tordues pour contourner une douleur (qu’elle soit causée par une blessure, la maladie, le stress ou une chaise trop basse), ce qui génère beaucoup de tensions inutiles. Pensons, par exemple, à la façon dont tout notre corps se déforme pour continuer à marcher quand on s’est heurté le petit orteil… Dans le cas d’un malaise plus durable, le comportement compensatoire devient une habitude. Conséquemment, la plupart des adultes ne possèdent plus l’usage optimal de « leur mécanique ».

La méthode Feldenkrais se concentre justement sur la mobilité relative entre les différents segments du corps et utilise certaines stratégies simples d’auto-éducation pour améliorer cette mobilité. Y ont recours des personnes aux prises avec de la douleur ou un dysfonctionnement moteur, mais aussi des personnes voulant mieux exploiter leur corps.

Avec des exercices menés librement ou induits par les manipulations du praticien, la méthode permettrait :

  • D’améliorer la flexibilité et la mobilité (cou, épaules, dos, hanches, jambes)
  • De développer une meilleure perception sensorielle (capacité d’écoute de soi-même en relation avec l’environnement)
  • De réduire la douleur et l’inconfort causés par des problèmes neuromusculaires
  • D’accroître l’efficacité des mouvements

Moshe Feldenkrais, ingénieur et judoka

Né en Russie en 1904, Moshe Feldenkrais a étudié en France où il est devenu physicien et ingénieur – de même qu’un des premiers Européens à obtenir une ceinture noire en judo (1936). Sérieusement blessé au genou lors d’une partie de soccer, il apprend qu’une chirurgie n’a que 50 % de chance de réussite et pourrait aussi bien le condamner au fauteuil roulant. Il combine alors ses connaissances en génie mécanique et en arts martiaux à l’étude de la biologie, de la cybernétique et du développement psychomoteur, jusqu’à ce qu’il réussisse à marcher de nouveau.
Installé ensuite en Israël, l’homme continue de perfectionner son savoir pour finalement mettre au point la méthode qui porte son nom. En 1970, il commence à voyager à travers le monde pour former des praticiens ; il dirigera le Feldenkrais Institute de Tel Aviv, jusqu’à sa mort en 1984. Aujourd’hui, on compte en Occident environ 3 000 praticiens certifiés.

« Entraîner un corps à perfectionner toutes les formes de configurations possibles de ses membres ne change pas seulement la force et la flexibilité du squelette et des muscles, mais entraîne un changement profond et bénéfique dans l’image de soi et dans la qualité de la réalisation de soi. » (Moshe Feldenkrais)

Précisons que, selon Feldenkrais, un fonctionnement moteur incomplet ou entravé laisse des marques sur toutes les fonctions biologiques, comme la respiration ou la digestion, et même sur la façon de faire l’amour ou de se comporter en société.

Recherche et rédaction : Lucie Dumoulin

Une éducation somatique

En Feldenkrais, il n’est pas question de « corriger » quelqu’un, mais de l’engager dans un processus de découverte lui permettant de retrouver sa propre fonctionnalité. Comme l’antigymnastique, la technique Alexander et d’autres, la méthode fait partie d’une famille d’approches qu’on appelle communément « gymnastiques douces » et dont le terme plus approprié est éducation somatique. La méthode, reconnue comme étant sans risque, ne demande pas d’effort particulier et peut aider tant les enfants que les adultes et les personnes âgées. Selon le type de problème ou de besoin, on peut en bénéficier en séance individuelle ou en groupe.

Séance individuelle

Le sujet demeure habillé et s’installe sur une large table basse pendant que le praticien le guide manuellement dans un jeu de mouvements précis ; certains des exercices peuvent aussi se faire en posture assise ou debout. Lentement, le praticien soulève, soutient et déplace délicatement la tête, le torse, les bras, les jambes – différemment des gestes habituels, et parfois de manière incongrue.

Après avoir perçu un spasme ou la tension d’un muscle par exemple, le praticien suggère à l’organisme, par l’intermédiaire de son toucher, une manière plus saine de se mouvoir. Dans le langage Feldenkrais, cette rééducation manuelle porte le nom d’intégration fonctionnelle (Functional Integration). Lorsque cela est souhaitable et possible, la séance peut aussi se dérouler dans une piscine chauffée.

Séance de groupe

En douceur et sans provoquer d’essoufflement, l’enseignant dirige des séquences ou combinaisons de mouvements très variées, souvent inhabituelles, qui amènent les individus à prendre conscience de leur rigidité et à découvrir d’autres façons de bouger. Ce sont des « explorations gestuelles » dirigées et précises, qui engagent tant la pensée et l’imagination que la sensorialité.

Certaines séquences sont basées sur des activités fonctionnelles, d’autres sur des possibilités articulaires peu exploitées; certains gestes sont infimes et d’autres, larges ; certaines séquences sont courtes et simples, d’autres, plus complexes. L’idée de jeu est souvent présente ; l’attention est toujours sollicitée. Cette forme de Feldenkrais porte le nom de prise de conscience par le mouvement (Awareness by Movement).

Les applications thérapeutiques et recherches

Applications thérapeutiques

N’étant pas à proprement parler une thérapie, la méthode Feldenkrais n’est pas indiquée pour soigner un problème de santé spécifique, mais peut servir d’approche complémentaire (parallèlement à un traitement) pour plusieurs affections. Elle est aussi indiquée pour prévenir certains malaises, les réduire ou éviter qu’ils dégénèrent. Par exemple, selon ses praticiens, la méthode s’avère particulièrement efficace dans les cas de lésions attribuables au travail répétitif (LATR). Les LATR sont des blessures musculosquelettiques causées par des mouvements répétitifs associés à un effort : bursites, tendinites, syndrome du tunnel carpien, etc. Le Feldenkrais aiderait à rétablir la fonctionnalité de la région touchée et jouerait un rôle important pour éviter les rechutes.

Recherches

La méthode Feldenkrais n’a pas subi de tests cliniques et son efficacité n’a pas été mesurée. La International Feldenkrais Association a toutefois recensé une centaine de documents couvrant diverses histoires de cas, expériences et thèses de doctorat ; il y est surtout question d’utilisation de la méthode par des personnes souffrant de sclérose en plaques, de fibromyalgie, de maux de dos et d’arthrite rhumatoïde.

Selon une synthèse d’études réalisée en 2000,2 la méthode Feldenkrais donnerait des résultats particulièrement intéressants dans les quatre domaines suivants (les études portaient toutefois sur trop peu de sujets pour qu’on puisse en tirer des conclusions hors de tout doute) :

  • Gestion de la douleur
  • Performance et contrôle au niveau moteur
  • Effets psychologiques
  • Bien-être général

Dans un hôpital allemand de médecine comportementale, on a fait suivre neuf heures de formation en Feldenkrais à 15 personnes souffrant de troubles alimentaires. À partir d’outils de mesure classiques, on a notamment observé dans ce groupe, comparativement au groupe témoin, une meilleure acceptation des zones du corps perçues comme « problématiques » et une plus grande aisance corporelle.3

Selon le Clinician’s Complete Reference to Complementary & Alternative Medicine, écrit à l’intention des médecins, la méthode conviendrait particulièrement dans les cas suivants : autisme, maux de dos, problème d’équilibre, paralysie cérébrale, anxiété chronique, syndrome de fatigue chronique, dystonie, fibromyalgie, douleur à la tête et au cou, syndrome du colon irritable, sclérose en plaques, dystrophie musculaire, blessures orthopédiques, soins post-partum, problèmes psychosomatiques, stress, douleur à l’articulation temporo-mandibulaire, lésions attribuables au travail répétitif et coup de fouet cervical.

Les associations et formations sur la méthode Feldenkrais

Il existe plusieurs associations professionnelles d’enseignants de Feldenkrais et leurs sites comportent l’annuaire des praticiens par pays, région et département. À l’adresse suivante, on trouve des liens vers les associations de 11 pays : http://feldenkrais-method.org/en/member-organizations.

Les cours de groupe sont généralement donnés par séries de 10 ou 15 rencontres, ou sous forme de stages ou d’ateliers de week-ends. Ils mettent parfois l’accent sur une zone du corps (comme le bassin), ou associent le Feldenkrais à une autre activité (randonnée, musique, méditation, etc.).

Il est généralement possible d’organiser des stages, sur place, pour des groupes (orchestre, équipe sportive, etc.).

Les tarifs

Cours de groupe : au Québec, on peut s’inscrire à une série moyennant 10 à 15 $ la rencontre; en Europe, les tarifs sont de l’ordre de 10 à 15 euros.
Rencontres individuelles : au Québec, les praticiens exigent de 45 à 90 $ pour une rencontre de 50 à 60 minutes, tandis que le tarif est plus élevé en Europe (50 à 70 euros) et aux États-Unis (jusqu’à 120 $ US).

Formation

Répartie sur trois ou quatre années, la formation comporte 800 heures de cours regroupés dans des ateliers de quelques jours. L’accréditation est décernée par les organismes de formation et son renouvellement exige une participation aux séminaires de formation continue ou de post-formation.

Des formations sont données périodiquement dans différentes villes. Se renseigner auprès de l’association de praticiens de votre pays, ou voir les coordonnées des divers instituts de formations et les dates des séminaires sur le site de la Feldenkrais Guild of North America (qui donne aussi des renseignements sur les formations en Europe) : www.feldenkrais.com/eventshome

Les livres sur la Méthode Feldenkrais

– Feldenkrais Moshe. Energie et bien-être par le mouvementamazon, Dangles, France, 1993.
Le document classique sur la méthode; données théoriques et plusieurs exercices.

– Feldenkrais Moshe. La puissance du moiamazon – Des techniques pour être bien dans son corps, bien dans sa sexualité, Robert Laffont, coll. Réponses, France, 1990.
Une version grand public de l’approche Feldenkrais.

– Feldenkrais Moshe. Le cas Doris – Aventures dans la jungle cérébrale, Espace du Temps Présent, France, 1977.
Une façon de se familiariser avec le regard et l’intuition de Feldenkrais, alors qu’il décrit le cas d’une victime d’un accident cérébral qu’il ramène à la fonctionnalité. Très belle leçon sur le rapport entre le cerveau et le corps.

– Goldfarb Lawrence. Articuler le changementamazon – La méthode Feldenkrais pour l’étude du mouvement, Espace du Temps Présent, France, 1998.
Une perspective américaine récente rédigée par un docteur en science du mouvement, du point de vue tant de l’éducation générale que de la rééducation kinésique. Avec des récits de cas.



3 commentaires

  1. carine legrand Le 21-03-2015

    Je suis interessée par la méthode mais je voudrais en savoir plus sur la pratique concrètement ? En vous remerciant.

  2. Ann-Charlotte de Bien et Bio Le 24-03-2015

    Bonjour,
    Si vous souhaitez plus d’informations sur cette méthode, je vous invite à aller visiter ce site : http://www.feldenkrais-france.org. De plus, pour en savoir plus sur ma méthode Feldenkrais, vous avez samedi 28 mars, une journée autour de cette méthode avec des événements dans toute la France : http://www.feldenkrais-france.org/?p=1977.

  3. carole curate Le 17-09-2016

    Est-ce qu’on peut pratiquer seul chez soi a partir du livre ou d’un dvd ?

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*