Vous êtes ici : Nos conseils bio » Environnement » Habitat sain » La Géobiologie

La Géobiologie

Par Ann-Charlotte Taudière

L’influence du sous-sol et de l’environnement sur un lieu de vie de l’homme.La Géobiologie est une science “redécouverte” il y a, à peine 50 ans. Elle étudie l’influence du sous-sol et de l’environnement dans une habitation ou sur un lieu précis où vit l’homme.

Cette science apporte dans l’Habitat, une harmonie de vie, qui fait souvent défaut à notre époque moderne, du fait de certaines forces naturelles qui ont été sous-estimées et puis “oubliées”. En localisant ces “ondes négatives”, nous mesurons leurs impacts précisément dans la maison, pièce par pièce, de sorte que l’on puisse les repérer dans l’espace et ainsi les “corriger” en ondes neutres ou même bénéfiques. Des personnes sensibles sentent immédiatement l’amélioration de l’ambiance vibratoire du lieu (on s’y sent bien et on y retrouve toute son énergie… ) C’est tout une qualité de Vie qui s’en trouve améliorée.

La Géobiologie apporte les moyens de détecter, de localiser et de corriger les nocivités vibratoires de notre Habitat.

D’où nous vient-elle ?

La géobiologie plonge ses racines dans l’origine des civilisations telles que l’Égypte ancienne, les Celtes, les Incas, et plus proche de nous, dans l’art roman, et dans l’époque des constructeurs de cathédrales. Depuis plusieurs millénaires, elle est utilisée dans le monde entier pour la construction des hauts lieux énergétiques.

Il est difficile d’interpréter la sérénité que nous ressentons dans une cathédrale ou une chapelle romane, ou de traduire notre étonnement à la vue des pierres levées, des alignements de menhirs comme à Carnac.

Nous ne savons pas toujours analyser pourquoi nous nous sentons bien dans certains lieux et mal dans d’autres, et expliquer les raisons qui nous poussent à fuir une pièce, un coin du jardin ou une maison.
Souvent, dans ces situations, décrire notre ressenti et le justifier nous paraît impossible.

Des réponses concrètes et appropriées

Ces réponses ont été apportées par la géobiologie via la recherche, l’étude et les mesures.

Autrefois, l’emplacement d’un lieu saint était choisi pour ses caractéristiques et ses prédispositions :

  • le sous-sol : les failles géologiques, les sources, l’eau souterraine, les réseaux, etc.
  • le site : la disposition, l’orientation.

Une étude, systématiquement menée, déterminait le potentiel énergétique du lieu, et servait aux constructeurs pour réaliser l’édifice selon les techniques de l’époque et dans le respect des règles. Les rythmes et les proportions, puis les matériaux et leur disposition : chaque paramètre avait un sens.

Objectif

Il était systématiquement le même : construire un édifice au service de l’homme, … un mécanisme qui « fonctionne ».
La modernité impose trop souvent ses règles dans la construction. Nous produisons rapidement des édifices, un peu n’importe où, sur des schémas types, et avec des matériaux inertes ou inadaptés, le tout sans avoir conscience des notions fondamentales de la géobiologie.

Certaines constructions sont de véritables aberrations architecturales, autant au niveau du site (sous-sol), des formes (ondes de forme) qu’au niveau de l’utilisation même du lieu (niveau vibratoire).

Nous emménageons souvent dans les maisons anciennes sans en connaître l’histoire ou les nuisances. Nous vivons peut-être au-dessus d’un cours d’eau souterrain, ou d’une faille, sans le savoir.

Les réseaux géomagnétiques qui se croisent sur toute la surface du globe terrestre se trouvent aussi dans notre salon ou dans notre chambre…

La conjugaison de ses différents phénomènes crée ce que l’on appelle des points géo-pathogènes, dont nous subissons les effets et qui peuvent perturber notre équilibre physique et psychique.

Ces constats se font dans tous les domaines : dans notre habitat, ils expliquent parfois l’insomnie, la fatigue chronique, le stress, jusqu’à des pathologies plus profondes ; pour un commerce ou une usine de production, ils peuvent engendrer une perte de chiffre d’affaire ou perturber l’ambiance.

A titre d’exemple :

  • le relevé des nuisances sur une exploitation agricole a pu expliquer des mammites persistantes sur des vaches laitières, l’anémie des veaux, ainsi que l’échec d’un élevage de lapins mal situé.
  • une mauvaise ambiance régnait parmi le personnel d’une fabrique artisanale. Le relevé a démontré que le niveau vibratoire des ateliers était relativement bas.
  • dans une maison achetée depuis 4 ans, les propriétaires n’aimaient pas entrer dans leur garage, sans toutefois pouvoir l’expliquer. Le relevé a mis en évidence une perturbation en relation avec un puits situé sur le côté de la maison.

Aujourd’hui, grâce à la géobiologie, nous pouvons identifier ces nuisances, les éviter, les dévier ou bien les annuler, afin de ne plus les subir et donc, d’améliorer notre qualité de vie.

Il est possible d’élever le niveau vibratoire des lieux de soin, ou de thérapie, pour favoriser le travail du thérapeute et aider au bien-être des patients.

Dans un espace où sont pratiqués les arts martiaux, le yoga, l’art thérapie, la sophrologie, etc., il est judicieux d’harmoniser le lieu afin de favoriser l’écoute intérieure.

Aborder la santé vibratoire du corps et de l’esprit

La géobiologie est une façon de l’aborder en accord avec les rythmes et les énergies naturels.
Elle se base sur une perception énergétique du monde minéral, végétal et animal.
Elle prolonge ainsi le travail des sourciers, des magnétiseurs et des kinésiologues.

La géobiologie offre une vision globale de l’Homme et de sa place dans l’univers. Elle l’aide à vivre en harmonie avec son environnement.