Vous êtes ici : Nos conseils bio » Santé » Médecine naturelle » La Gemmothérapie, thérapie par les bourgeons

La Gemmothérapie, thérapie par les bourgeons

Par Ann-Charlotte Taudière

La gemmothérapie, une médecine naturelle

La gemmothérapieLe mot Gemmothérapie vient du latin Gemme qui veut dire à la fois Bourgeon et pierre précieuse.

Aussi appelée médecine des bourgeons, la Gemmothérapie appartient à la famille des phytothérapies qui permettent de prévenir et/ou traiter de nombreux problèmes de santé grâce aux végétaux.

Discipline fondée par le docteur Henry dans les années 1970, la Gemmothérapie a vu son spectre d’action s’élargir au fur et à mesure des recherches : drainage, résistance, régénération, équilibre.

Le principe de cette médecine non conventionnelle est d’utiliser les tissus embryonnaires des plantes, arbres et arbustes. En d’autres termes, la Gemmothérapie repose sur l’utilisation des bourgeons, jeunes pousses et radicelles (racines les plus petites d’une plante).

On trouve à la base d’un bourgeon une zone mérismatique, du tissu végétal formé de cellules se divisant rapidement et qui constitue la zone de croissance des plantes. Il s’agit donc de cellules indifférenciées qui ne créent pas de photosynthèse. Ces méristèmes contiennent un concentré d’informations essentielles au bon développement de la plante.

Les bourgeons renferment plus d’acides nucléiques (information génétique) que les autres tissus. Ils comportent des minéraux, oligo-éléments, vitamines et enzymes.

Comment utiliser la Gemmothérapie ?

On peut consommer des produits de Gemmothérapie par des macéras par voie externe. On peut l’utiliser seul ou sous la forme de complexes qui rassemblent dans un même flacon plusieurs bourgeons entre eux, ou encore avec des dilutions homéopathiques et des oligo-éléments.

Quelques exemples de produits à consommer :


Il existe aussi le macérât glycériné concentré qui est fabriqué avec l’extrait de bourgeons dans de l’eau, de l’alcool et de la glycérine.

On peut aussi consommer la gemmothérapie avec une dilution préalable comme l’homéothérapie.