Vous êtes ici : Nos conseils bio » Nos actualités » Adedvi à Bali

Adedvi à Bali

Par Ann-Charlotte Taudière

Parce qu’être un adulte autonome et épanoui passe par une bonne santé, Bien et Bio s’engage sur le terrain dans un domaine que nous connaissons bien : l’alimentation saine.

Pourquoi Bien et Bio aide à l’éducation des enfants de Bali ?

L’Indonésie connaît depuis quelques années une « occidentalisation » galopante.

De nombreux reportages nous ont alertés sur l' »autre coté » de rivières et des plages paradisiaques… les amoncellements de détritus dans la nature, les feux de matières plastiques polluantes…

Il est une autre conséquence de ces modifications de mode de vie : la santé des enfants. En effet, dans la culture Indonésienne, l’enfant est habitué à grignoter tout au long de sa journée. Traditionnellement, il grignotait de préparations saines et naturelles, à base de riz ou de fruits.

Ce sont désormais des barres chocolatées et des paquets de chips que ces enfants ingèrent quotidiennement, avec pour conséquences une montée galopante de l’obésité infantile et des problèmes bucco-dentaires.

Ces enfants, comme leurs parents, sont « tombés » en accéléré dans la junk food, sans en connaître les méfaits, aucune éducation à l’hygiène alimentaire n’étant dispensée jusqu’à présent.

 Adedvi, Association pour les Enfants des Villages d’Indonésie

L'association Adedvi à bali
L’association Adedvi à bali

Adedvi est une association ayant créé et animant une école à Tempaksiring, au centre de Bali. Son école a été reconnue officiellement par le gouvernement Indonésien.

Elle a été nommée « maternelle N°1 de la région » par son coût réduit, abordable pour toutes les familles (1.70 €/mois et 30 € pour toute leur scolarité en maternelle, comprenant les uniformes), et par la qualité de son matériel et de son équipe pédagogique.

Son approche globale qui vise à faire des enfants des « citoyens de demain« , ouverts sur le monde et autonomes, a séduit Bien et Bio, et un projet est né entre leurs fondatrices, Ann-Charlotte et Sandie.

L’aide portée par Bien et Bio revêt plusieurs aspects :

  • financement de la formation d’une enseignante pour faire perdurer la qualité scolaire et la prise en charge des enfants
  • projet de sensibilisation des enfants et de leurs familles à la consommation de fruits.

L’idée est de réintroduire les fruits (abondants sur l’île) dans la ration alimentaire des enfants, en remplacement des aliments néfaste.

Pour cela, nous allons, sur place, organiser une « semaine du fruit » durant laquelle des ateliers dégustations et des réunions pédagogiques seront organisées :

  • présentation de la pyramide alimentaire ;
  • explications des bienfaits des fruits ;
  • proposition de modes de préparation ;
  • fourniture de blenders et déshydrateurs décolisés recyclés par Bien et Bio.

Création d’un Warung, pour changer les pratiques et financer l’association

Au-delà de cette action de sensibilisation, Ann-Charlotte et son mari vont initier la création d’un « warung » (épicerie de bord de route, très courants en Indonésie) devant l’école.

adedvi baliCe petit stand proposera aux passants la vente de jus de fruits et smoothies, et les bénéfices tirés de cette activité servira au financement de l’école.

Il s’agit donc de

  • créer matériellement le stand
  • fournir et installer le matériel
  • former de membres de l’équipes à leur utilisation : recettes, préparations, hygiène.

Un accompagnement à la gestion de cette activité nouvelle pour eux est prévue dans la durée, pour que ce warung engendre un revenu pérenne pour l’école, et  génère une modification des habitudes de vie des habitants du village, en les incitant à consommer des jus de fruits frais.